Tag Archives: Emilie Calmé

Festival des Fifres de Garonne

18 Juin

Le FESTIVAL DES FIFRES DE GARONNE, c’est ce week-end et comme tous les ans, on a hâte d’y être car oui, ce petit festival nous tient vraiment à cœur.

C’est un endroit en bords de Garonne où le temps s’arrête le temps de quelques jours. Ce dernier week-end de Juin à Saint-Pierre-d’Aurillac nous ramène aux fêtes de villages où les gens aiment à danser, jouer et rire ensemble. Curieusement, on retrouve soudainement ses racines ou du moins, on comprend que finalement nos racines sont ici, aux bords de ce puissant fleuve qui est prêt à se jeter dans l’océan.

Ce festival au grand cœur est gratuit mais a besoin de vous. Comment l’aider?

Plusieurs possibilités :

– souscrire via le bon ci-dessous

– acheter les adorables badges faits à la main sur le site du festival

– acheter sur place le CD des Sous-Fifres

Tout le programme ci-dessous :

https://fr.calameo.com/read/003764260ee0c77ce0085

Concert!

15 Mar
© Thierry Dubuc
Le Youpi quartet sera en concert à Cénac ce samedi 19 mars dans le cadre des Soirées Jazz360 avec Emilie Calmé, flûtes / Laurent Maur, harmonica / Ouriel Ellert, basse électrique / Curtis Efoua Ela, batterie. Emilie Calmé est devenue une flûtiste incontournable de la scène bordelaise. C’est une flûtiste au parcours riche de rencontres, rencontres avec d’autres flûtes, d’autres instruments et d’autres pays. Si vous hésitez encore je vous transmets la critique d’Action Jazz à propos de leur concert du 20 Août dernier à Bordeaux. Ca donne envie, n’est-ce pas?!

« Hier soir, le monde semblait enfoncer  avec force ses maudites griffes dans les têtes: mort à Palmyre, fumées d’arsenic en Chine, désespoir des migrants à Calais et autres douleurs ignorées … brr .. c’était peu de dire que la gaieté ne nous accompagnait pas. Même si le ciel était clair, le monde était fichtrement gris.

Mais hier soir aussi, un rayon de soleil frôlait le Caillou, se tissait entre les tables colorées de rose et donnait vie alentours. Entre les grands arbres du Jardin Botanique, le clapotis  deviné de la Garonne, avec la mature tressée de l’Hermione, un peu de douceur dans ce monde de brutes se glissa jusqu’à nous et nous emmena en voyage sur le dos des instruments, un voyage joyeux, doré et revigorant. Le Youpi Quartet était sur scène. Merci à eux.

Ce fut une belle découverte pour un quartet original avec l’association  rare dans le monde du jazz de deux instruments peu utilisés: la flûte aux accents d’oiseaux d’Emilie Calmé et l’harmonica solide et véloce de Laurent Maur. Prenant le thème parfois à l’amble, parfois en contrepoint, tantôt leaders, tantôt accompagnants, ces deux-là s’entendent et se complètent parfaitement bien. Ils offrent à cette formation un côté aérien, musique de chambre (?)  avec une force légère mais réelle. Valses, biguines, morceaux dansants mais aussi rêveurs tels cette très belle composition sur le désert avec une flûte indienne aux respirations de souffle se succèdent. On les accompagne du Brésil aux Caraïbes, du  » made in France  » au sable chaud. On est drôlement bien. D’ailleurs les conversations se font discrètes et les bruits de couverts disparaissent, les enfants dansent et frappent du pied devant la scène, les têtes ondulent et se balancent.

Derrière la flûte et l’harmonica, une rythmique de très grande qualité. Retenez les noms de ces deux jeunes gens, on les reverra. (…)

Le soir tombant, la musique se fait plus vibrante, plus world, plus nostalgique. Les notes de flûte indienne s’envolent dans la nuit comme autant de promesses de rêves.

Dix heures, l’heure fatidique où la scène se transforme en citrouille, l’heure du repos pour les voisins l’heure de se séparer. Pendant une heure trente, une petite bulle de douceur jazzy, nous aura enveloppés, portés, accueillis et soustraits. On se retrouve revivifiés, de miel et de soirs bleus.

Merci à la musique, à toutes les musiques, à l’art , aux créateurs de garder ce tout petit pouvoir, si fragile; celui du dérisoire mais si nécessaire sparadrap à la douleur du monde… (je sais, c’est peut être grandiloquent mais…) » ACTION JAZZ

 

 

Le viticulteur invité pour cette deuxième soirée Jazz360 est Jean-Benoit Subra, propriétaire du château du Garde à Cénac, partenaire et soutien indéfectible du festival Jazz360 depuis sa création.

Tarifs: 10 € (dégustation comprise) / 5 € (demandeurs d’emploi, intermittents, étudiants, groupes à partir de 10 / gratuit : moins de 12 ans, adhérents Jazz360
Assiette de charcuterie (5€), assiette de fromage (5€), assiette dessert (5€)
Verre de vin, bière et jus de fruit (2 €), café (contribution volontaire)

Réservation conseillée par mail: festivaljazz360@orange.fr ou par téléphone au 06 76 18 90 79

 

 

Concerts !

1 Mar

Ce mois de Mars est riche en concerts alors je me devais de vous tenir au courant de cette richesse! Pas moins de 5 concerts avec de la belle flûte et cela pour tous les goûts :

  • Le vendredi 4 à 20h à la Maison des arts de Sainte-Eulalie, vous pourrez entendre la sortie de résidence de ce très beau couple de musiciens Emilie CALMÉ à la flûte traversière et au bansuri et le célèbre Laurent MAUR à l’harmonica. Ils vous proposeront DUOLOGIE, un mélange de jazz et de musiques du monde. C’est gratuit.
  • Bernard Marka et son quintet joueront quant à eux le samedi 5 à 20h30 au Caillou du jardin botanique à Bordeaux. Michaela SLAVIKOVA sera à la flûte traversière au sein de ce quintet composé de Yanis LACAILLE au roncoro, de Edwin BUGER à l’orgue et de Frank LEYMEREGIE aux percussions pour le programme MALOYATINE, fusion de musiques créoles de l’Océan indien et de musiques des Caraïbes.
  • Le lendemain, dimanche 6, session classique avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine dans le magnifique cadre du Grand-Théâtre de Bordeaux. Le programme intitulé DU CLASSICISME AU ROMANTISME sera l’occasion d’entendre le magnifique et très connu Quartuor K 285  pour flûte et trio à cordes en Ré Majeur de Wolfgang Amadeus Mozart et l’Octuor en Mi bémol Majeur op. 96 de Antoine Reicha. Ce sera le soliste de l’ONBA, Jacques LIBOUBAN, qui sera à la flûte. C’est à 11h et c’est 10€ pour tous.
  • Le même jour, votre humble serviteur sera en concert à l’église de Blanquefort à 17h avec France-Anne THOOR à la guitare pour interpréter notre tout nouveau programme SIRINE, créature des légendes slaves : répertoire autour des musiques de l’Est. C’est le duo AEDONA et c’est gratuit.
  • Enfin le samedi 12, à 16h30, vous retrouverez Aurore RIVALS à la flûte à la Maison Municipale Louis David à Andernos. Elle sera accompagnée au piano de Stéphane TRÉBUCHET et des lecteurs Andrée COMBE et Daniel COINTE dans le cadre du PRINTEMPS DES POÈTES. C’est aussi gratuit.

Là, vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas gâté!