Tag Archives: Le son de flûte

Événement

2 Mar

ÉVÉNEMENTS : la marque PARMENON sera présente à la journée LE SON DE FLÛTE du samedi 10 Mars pour une conférence sur la fabrication des flûtes.

CETTE CONFÉRENCE EST EXCEPTIONNELLEMENT OUVERTE À TOUS, EN ACCÈS LIBRE!

Rdv à 14h, salle polyvalente de l’Union Saint-Jean à Bordeaux.

Ateliers fltûtistes adultes amateurs

23 Nov


Comme chaque année depuis désormais deux ans, l’association 2si2la dont je m’occupe propose aux flûtistes adultes amateurs, trois ateliers d’une journée. Chaque journée LE SON DE FLÛTE est différente : les intervenants changent à chaque fois afin que vous puissiez découvrir d’autres façons de jouer et d’enseigner. Nous vous présenterons au fur et à mesure sur ce blog, chacun des intervenants ainsi que les ateliers découverte. 

Trois journées en tout donc pour cette année avec comme l’année 2017, la dernière journée – celle du 28 Avril – consacrée à d’autres types de répertoires et de flûtes. L’an dernier, nous avions invité pour ce dernier atelier le flûtiste breton Jean-Luc THOMAS. 

N’hésitez à nous poser des questions et à vous inscrire dès maintenant!

Plus d’informations ci-dessous 
Virginie Magimel

pour l’association 2si2la


Le son de flûte #5 – Événement!

7 Mar

Le samedi 8 AVRIL, LE SON DE FLÛTE #5 vous propose un atelier exceptionnel puisqu’il sera encadré par le flûtiste Jean-Luc THOMAS que je viens vous présenter. 

Les inscriptions sont ouvertes via le mail lesondeflute@gmail.com. On vous y attend nombreux! L’atelier se déroulera à Bordeaux à l’Union Saint-Jean de 10h à 18h. 

 Jean-Luc THOMAS fait partie de la première génération de flûtiste à intégrer la flûte traversière en bois dans les groupes de festoù-noz (musique à danser). Par de nombreux voyages en Irlande et la pratique en Bretagne, il acquiert un solide bagage technique et développe son propre style de jeu qui aime faire se rencontrer la musique avec les peuples et les arts. Dans les années 2000, il entreprend un travail autour de rencontres basculant entre improvisation et relation au terroir. Cela deviendra sa signature.

Il évolue aujourd’hui à travers de riches expériences musicales avec des musiciens et des chanteurs Bretons, Irlandais, Nigériens, Polonais, Indiens, Brésiliens et Arabes, des musiciens traditionnels, classiques, issus du jazz ou de la musique électronique.

Il a parcouru l’Europe et d’autres continents, à la recherche d’autres sons et de nouveaux étonnements, et participé à de nombreux festivals prestigieux dans le monde entier.

En France, on le retrouve depuis quelques années associé au Festival Africolor, au Festival des Fifres de Garonne ainsi qu’au travail entrepris par la Compagnie Hirundo Rustica et le label Hirustica.

Il vient de sortir plusieurs CD autour de ses formations Magic Flute, duo/quartet Thomas-Hopkins « Translations » et le dernier en date avec Serendou « Zinder », salué par la critique. 

Jean-Luc est également reconnu pour ses qualités de pédagogue et anime régulièrement des stages en Bretagne et à l’étranger. 

http://www.jeanlucthomas.com
« Jean-Luc Thomas est un musicien voyageur, qui cultive son terroir de Bretagne, tout en allant découvrir des sons et des hommes dans le monde entier. Son travail sur la musique populaire de Bretagne et ses confrontations vers d’autres genres musicaux ont fait de lui un musicien au jeu riche et inspiré. » France Musique – Couleurs du monde (Mai 2011)

 » Jean-Luc Thomas, flûtiste d’exception. Par leurs incessants déplacements de frontières, les grands musiciens nous contraignent souvent à abandonner notre manie à tout cartographier : peu importe le lieu où ils nous emmènent, nous les suivrons. Jean-Luc Thomas est de ceux-là. Flûtiste d’exception dont chaque note est liée à une émotion, Thomas n’agit dans la tradition celtique que pour mieux faire vibrer ses sensibilités africaines, arabes ou sud-américaines.  » Les Inrocks (Mai 2014)



 » Les amours entre la flûte de Jean-Luc Thomas et celle de Yacouba Moumouni, ça s’entend, ça se voit, c’est limite physique à l’écoute de « Zinder ». Valeurs authentiques, exhortation à cultiver la solidarité, l’intégrité, l’humanisme, non seulement une rencontre artistique de haute voltige entre la Bretagne et le Niger, mais aussi l’illustration d’une complicité, qui se construit sur le socle de l’humanisme agissant entre deux cultures différentes à bien des égards… » France Inter – L’Afrique en Solo

Sortie CD

5 Fév

Aujourd’hui, c’est la sortie officielle de ZINDER, le deuxième opus de SERENDOU composé des flûtistes Jean-Luc Thomas (flûte bretonne) et Yacouba Moumouni (flûte peul) et du joueur de calebasse Boubacar Souleymane. Et il n’y a que des bonnes critiques. Voir celle de Soro Solo de France Inter ci-dessous. 

Pour rappel, Jean-Luc THOMAS était présent en Gironde lors du dernier Festival des Fifres de Garonne. 

Chez tous les bons disquaires et à partir de la semaine prochaine en commande sur la boutique en ligne d’Hirustica.

Et j’en profite pour vous dire que nous aurons le plaisir d’inviter Jean-Luc THOMAS pour la prochaine journée Le son de flûte #5 qui aura lieu le samedi 8 AVRIL! 

https://www.hirustica.com/boutique/

LE SON DE FLÛTE #3

30 Oct

La prochaine journée LE SON DE FLÛTE #3 se déroulera donc le samedi 19 Novembre de 10h à 18h à la Hall de Douves à Bordeaux. Il est temps de vous présenter les intervenants de cette rencontre pour flûtistes adultes amateurs, à savoir Nathalie GROUET pour l’atelier journée et Sylvain ROUX pour l’atelier découverte SOUNDPAINTING.

NATHALIE GROUET

Nathalie Grouet enseigne actuellement la flûte traversière à l’EMM de Gradignan. Elle a obtenu deux Diplômes d’Etat, respectivement pour l’enseignement de la flûte traversière et de la musique traditionnelle.
Elle se produit dans divers orchestres symphoniques de la région bordelaise, et avec l’Orchestre d’Harmonie de Bordeaux. Parallèlement, son activité de chambriste l’a conduite à jouer en quintette à vent, en sextuor de flûtes, en orchestre de chambre et en duo avec harpe ou guitare. Intéressée par le mélange des genres, elle a participé à un spectacle crée par la compagnie de danse contemporaine Robinson. Son expérience s’est également étendue à diverses esthétiques musicales, à savoir la musique traditionnelle gasconne et le tango. Ainsi s’est-elle produite au fifre avec l’Occidentale de Fanfare, et a-t-elle monté un duo flûte-bandonéon avec Juan José Mosalini.

image-n-grouet-2

Nathalie GROUET

SYLVAIN ROUX
Flûtiste de formation, il explore, de 1970 à 1980, les musiques médiévale, Renaissance,
baroque et classique. Il se passionne ensuite pour l’étude et la pratique des musiques
traditionnelles et populaires, découvre le fifre grâce à Christian Vieussens et joue avec
la formation de ce dernier de 1985 à 1990.
Sa démarche et sa réflexion sur la fonction de la musique traditionnelle contemporaine et l’improvisation l’amènent à partager les travaux d’expérimentation de la Compagnie Bernard Lubat avec laquelle il sillonne la France de 1990 à 2000. Ces pérégrinations uzestoises lui permettent de côtoyer sur scène François Corneloup, Benat Achiary, André Minvielle, Marc Perrone, Jacques Di Donato, Louis Sclavis, Michel Portal… Il se produit aussi avec Michel Macias, Francis Mounier (L’Occidentale de Fanfare), Alain Bruel, Xavier Vidal, Alain Cadeillan…
Titulaire du Diplôme d’Etat en musique traditionnelle, il conçoit et coordonne, de 1994 à 2008, les stages-concerts de musiques improvisées, à l’Ecole Britten de Périgueux.
De 1995 à 2005, en duo avec Jérôme Martin, il se consacre au théâtre burlesque musical
à travers deux spectacles, La Conférance, puis Les Guides, mis en scène par Gilles Defacque, directeur-clown du Prato, Théâtre International de Quartier à Lille.
A partir de 2004, il crée la Cie Au pas du bœuf et développe des projets avec François
Rossé, Mieko Miyazaki, Masako Ishimura, Chris Martineau, Fumie Hihara …
En 2006, il crée, à Razac de Saussignac (Dordogne), L’insoliste, lieu de formation, de
recherche et de diffusion autour de l’improvisation pluridisciplinaire.
En 2007, il commence à travailler le Soundpainting, avec l’américain Walter Thompson et approfondit cette formation avec Etienne Rolin et François Jeanneau.
Depuis 2008, il enseigne les musiques traditionnelles et improvisées au Conservatoire
Municipal de Musique de Périgueux.
En 2014, il réalise, en collaboration avec la vidéaste Virginie Gouband, son premier film, «Camin de lenga», autour de la langue occitane.
SITE INTERNET de Sylvain Roux
sylvain-roux-photo-merwan-benlamine3

Sylvain ROUX